Objectifs

- © Marie BARNEIX

Pourquoi un état des lieux de la faune exotique présente en Aquitaine ?

Présentes au sein de la Stratégie Nationale pour la Biodiversité, l'arrivée ou l’exportation d'espèces exotiques envahissantes, dans des écosystèmes déjà fragilisés, ont été identifiées comme un problème récurrent par le Ministère de l'Ecologie. La loi Grenelle a également souligné le besoin de prévenir l'installation de ces espèces, leur extension et de réduire leurs impacts, renforçant au niveau local la mise en place d'études. Pour être en cohérence avec ces stratégies nationales et les démarches régionales en cours, l’OAFS a lancé en mai 2014 un projet d’état des lieux sur la faune introduite présente en région. La connaissance des espèces est en effet le préambule nécessaire à toute action de gestion. L’intérêt d’un tel projet avait par ailleurs été souligné en 2006 par les Orientations Régionales de Gestion et de conservation de la Faune sauvage et de ses Habitats (ORGFH). L'OAFS a donc un vrai rôle de vigie à jouer sur cette problématique afin de mesurer l'ampleur du phénomène sur le territoire régional. 

Quelles particularités ?

Cet état des lieux prend en compte l'ensemble de la faune exotique, c'est à dire toutes les espèces introduites volontairement ou non par l'Homme, observées dans la région. Son périmètre est donc plus large que l'étude exclusive des espèces exotiques envahissantes. Cette démarche permet d'effectuer une veille sur l'ensemble des espèces exotiques recensées dans le milieu naturel en Aquitaine et de prévenir l'installation de nouvelles populations dans certains cas. 

> Afin d'évaluer le potentiel "envahissant" de certains taxons, une méthode de hiérarchisation a été testée sur les reptiles, amphibiens, mammifères et oiseaux durant la première phase du projet (Méthode ISEIA). Les résultats sont exposés dans la rubrique "outil". 

Quels groupes taxonomiques ?

Ces premiers travaux s’intéressent exclusivement au domaine continental et concernent plus particulièrement les vertébrés. Quelques espèces cibles d'invertébrés ont été listées en fonction des programmes en cours. 

Quelles perspectives ?

En s'appuyant sur son Réseau des Contributeurs, l'OAFS souhaite fédérer un pôle de connaissance sur la faune exotique en Aquitaine afin de centraliser et partager des informations sur ces espèces, prévenir l'installation de nouveaux individus et orienter des stratégies locales de gestion. 

 

>  Le saviez-vous ?  <

En métropole, c'est dans des départements aquitains qu'ont été introduits pour la première fois la Grenouille taureau et le Frelon asiatique.