Stratégies autour des invasions biologiques

Aujourd’hui reconnues comme l’une des principales causes de perte de biodiversité à l’échelle mondiale, les invasions biologiques sont la cible de politiques émergentes.

 

Au niveau international

Le sujet des espèces « exotiques envahissantes » est abordé en 1979 dans la Convention de Bonn puis en 1992 dans l’article 8-h de la Convention sur la Diversité Biologique (CBD) qui précise que chaque partie contractante : « empêche d’introduire les espèces exotiques qui menacent des écosystèmes, des habitats ou des espèces ». Ces textes ont renforcé les recommandations mentionnées il y a une quarantaine d’années dans la Convention sur le Commerce international des espèces de faune et de flore sauvage menacées d’extinction (CITES).

> Programme : Invasive Species Specialist Group (ISSG) de l'Union Internationale pour la Conservation de la Nature

 Créé en 1994, ce groupe de travail est composé de scientifiques et de politiciens spécialistes des espèces exotiques envahissantes issus de plus de 40 pays. Ses missions sont d’encourager le partage de connaissances sur les espèces exotiques envahissantes. 

Plus de détails : http://www.issg.org/

***

Au niveau européen

Les Directives « Oiseaux » et « Habitat-Faune-Flore » interdisent l’introduction dans la nature d'espèces susceptibles de menacer la flore et la faune autochtones. Plus récemment, un nouveau règlement relatif à la prévention et à la gestion des espèces exotiques envahissantes a officiellement été adopté en octobre 2014 et est entré en vigueur en 2015.

> Programme : Delivering Alien Invasive Species Inventories for Europe (DAISIE)

 Le programme DAISIE (Delivering Alien Invasive Species Inventories for Europe) est un projet européen qui a permis d’inventorier plus de 12 000 espèces exotiques sur le continent. En est issu la liste des 100 espèces les plus préoccupantes à l'échelle européenne pour leurs impacts écologiques, économiques et sanitaires.

 Plus de détails sur : www.europe-aliens.org/

***

Au niveau national

Le Ministère de l'Ecologie coordonne un projet de stratégie nationale dédiée aux Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) afin de répondre aux attentes du nouveau règlement européen. La Stratégie Nationale pour la Biodiversité (SNB) renforçait déjà en 2011 son objectif de lutte contre les EEE suite à l’engagement de l’article 23 de la loi Grenelle (2009) qui précise que « l’État se fixe comme objectifs : […] la mise en œuvre de plans de lutte contre les espèces invasives, terrestres et marines, afin de prévenir leur installation et réduire leurs impacts négatifs ». Des plans du lutte nationaux ont ainsi été mis en place, c’est par exemple le cas du Plan national de lutte relatif à Ecureuil à ventre rouge (Callosciurus erythraeus) ou encore celui concernant l’Erismature à tête rousse (Oxyura leucocephala).

> Programme : Groupe de Travail Invasion Biologiques en Milieux Aquatiques (GT IBMA) coordonné par l'ONEMA et l'UICN France

 Depuis 2009, ce groupe de travail mis en place par l'Onema rassemble des gestionnaires, des chercheurs et des institutionnels. Ses principales missions sont la synthèse et la diffusion des connaissances concernant la gestion des espèces exotiques envahissantes (flore et faune) en milieu aquatique, la proposition de programmes spécifiques de recherche appliquée et l'appui au développement de stratégies et des politiques publiques en matière de gestion des espèces exotiques envahissantes.

 Plus de détails sur : www.gt-ibma.eu/

***

Au niveau régional

Les actions menées varient en fonction des régions. Elles dépendent des structures en place et des moyens alloués.
L'enquête menée en 2014 montre que plusieurs territoires se sont engagés dans une démarche d'amélioration des connaissances sur les espèces exotiques envahissantes.